Mesures d'empoussièrement Paris

Contrôles avant / après travaux,
diagnostics vente ou location,

Demandez votre étude personnalisée

Le parvis de Notre-Dame-de-Paris encore fermé pour une pollution au plomb - 31/05/2021

En raison de mesures excessives de plomb, l’accès au parvis de la cathédrale Notre-Dame-de-Paris est interdit…. Plus de deux ans après l’incendie des toitures de l’édifice.
Les images d’une cathédrale en feu sont encore dans toutes les mémoires. Le 15 avril 2019, chacun se souvient de l’incendie de la cathédrale Notre-Dame-de-Paris. Si la perte patrimoniale est inestimable, l’effondrement des toitures et de la flèche a aussi causé un important problème de pollution et, par voie de conséquence, un énorme risque sanitaire. En effet, on estime que les parties de l’édifice qui ont brûlé contenaient entre 300 et 400 tonnes de plomb, une grande partie partant alors en fumée dans l’atmosphère. La pollution fut très rapidement identifiée, même si certains médias et associations ont accusé les Pouvoirs publics d’en minimiser les risques. Pour preuve, une étude de l’Ineris (Institut national de l’environnement industriel et des risques) a démontré que le panache de poussières avait transporté du plomb à plus de 60 km de la cathédrale. Sur le parvis, des concentrations surfaciques de plus de 1 300 000 µg/m² ont été mesurées (le seuil de vigilance étant fixé à 5 000 µg/m2).
Si des nettoyages et des opérations ont bien été mis en œuvre, il semblerait que la pollution ne soit pas encore totalement éradiquée. En effet, La préfecture de police de Paris a annoncé la fermeture du parvis en raison de mesures faisant apparaitre « des concentrations de poussières de plomb supérieures au niveau habituel parisien ». Cette fermeture sera effective jusqu’à la réalisation de nouvelles opérations de nettoyage et de mesures de concentrations attestant d’une absence de risque sanitaire.

« Retour aux actualités